Régie du bâtiment du Québec

  • En

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Vous êtes ici :

Formation continue obligatoire

Gardez le niveau

Déclarer vos heures
Faire affaire avec un entrepreneur licencié

Choisir un entrepreneur pour vos rénovations

Vous souhaitez installer une thermopompe, refaire votre toiture, rénover votre salle de bains ou votre cuisine, remplacer vos portes et fenêtres ou effectuer tous autres travaux sur votre propriété? Choisir un bon entrepreneur doit être une décision réfléchie. Mais comment s’assurer de faire affaire avec une personne de confiance? Voici 6 actions incontournables à poser. Combinées à votre vigilance, elles sont les ingrédients clés d’une recette gagnante!

1. Validez la licence d’entrepreneur RBQ

Au Québec, toute personne physique ou morale qui effectue ou fait effectuer des travaux de rénovation résidentielle pour vous a l’obligation de détenir une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Demandez à votre entrepreneur son numéro de licence et vérifiez la validité de celle-ci dans notre registre :

Vérifier une licenceCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec.

En plus de détenir une licence RBQ valide, votre entrepreneur doit s’assurer qu’il a les sous-catégories requises pour effectuer les travaux prévus au contrat. Pour en connaître davantage sur les sous-catégories, consultez notre index par mots-clés.

Pourquoi une licence?

En signant un contrat avec un entrepreneur qui détient une licence de la RBQ, vous vous assurez de faire affaire avec une entreprise :

  • qui fournit un cautionnement de licence, c’est-à-dire un montant qui vise à indemniser ses clients en cas de préjudices en fonction des critères et des montants prévus
  • qui satisfait aux vérifications effectuées par la RBQ
  • dont le ou les répondants ont réussi l’évaluation de leurs compétences professionnelles.

De plus, certains entrepreneurs ont l’obligation d’effectuer de la formation continue.

Autres informations pertinentes dans notre registre

En effectuant votre vérification au registre, vous trouverez le nombre de réclamations au cautionnement de licence visant cet entrepreneur et les indemnités versées par sa caution à d’anciens clients au cours des 5 dernières années. Soyez prudents, ces réclamations indiquent que l’entrepreneur n’a pas respecté son contrat et qu’il n’a pas remboursé son client.

2. Vérifiez son dossier d’entreprise

Registre des entreprises du Québec

En vérifiant le dossier d’un entrepreneur dans le Registre des entreprises du Québec (REQ)Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec., vous pourrez notamment valider :

  • si l’entreprise est immatriculée
  • son adresse
  • la date de création de l’entreprise
  • le nom des dirigeants
  • les autres noms utilisés par l’entreprise
  • si l’entreprise est à jour dans ses déclarations au REQ.

À noter que si l’entrepreneur exerce seul dans son entreprise, il pourrait ne pas avoir de dossier au REQ. 

Office de la protection du consommateur

En consultant l’outil Se renseigner sur un commerçantCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. du site Web de l’Office de la protection du consommateur (OPC), vous pourrez vérifier, notamment, si votre entrepreneur a reçu des mises en demeure de la part de consommateurs ou si l’Office est intervenu auprès de lui dans le cadre de ses activités de surveillance (avis d’infraction, poursuite pénale, etc.).

3. Dénichez de bonnes références

Rien ne vaut le bouche-à-oreille! Informez-vous auprès de votre entourage. Si aucun de vos proches ne peut vous recommander un entrepreneur, n’hésitez pas à demander à plusieurs entrepreneurs des références d’anciens clients.

Enfin, soyez informés que, bien qu’elles soient pratiques, les agences qui proposent de vous mettre en contact avec des entrepreneurs n’offrent souvent aucune garantie ou protection supplémentaire en cas de problème.

4. Comparez les soumissions de plusieurs entrepreneurs

Nous vous suggérons de demander à au moins 3 entrepreneurs de vous faire une soumission pour vos travaux de rénovation. Vous pourrez alors comparer :

  • leur bonne compréhension de votre besoin
  • la clarté et le détail de la soumission
  • les matériaux utilisés
  • la précision de l’échéancier proposé ainsi que les dates de début et de fin des travaux
  • le prix des travaux et les modalités de paiement
  • les garanties offertes par l’entrepreneur en plus du cautionnement de licence.

5. Exigez un contrat écrit détaillé et un échéancier

Toute entente verbale entre vous et votre entrepreneur devrait être consignée par écrit. Consultez notre page Signer un contrat; vous y trouverez une liste d’éléments qui pourraient figurer dans votre contrat pour vous assurer la meilleure protection possible.

Il est essentiel que vous preniez connaissance de toutes les clauses de votre contrat et que vous clarifiiez avec votre entrepreneur tous les éléments que vous ne comprenez pas avant d’apposer votre signature. Assurez-vous aussi que le nom de l’entrepreneur inscrit sur le contrat correspond au nom de l’entreprise détenant la licence. Pour ce faire, consultez le Registre des détenteurs de licenceCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec.

En cas de doute sur les contrats, vous pouvez vous référer à l’Office de la protection du consommateur (OPC)Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. pour des conseils.

6. Prenez votre temps!

Effectuer des rénovations représente un grand investissement, tant en argent qu’en énergie. Prenez le temps de bien analyser vos options et votre contrat avant de vous engager auprès d’un entrepreneur.

Vendeur itinérant

D’ailleurs, il peut arriver qu’un entrepreneur se présente directement à votre domicile pour vous offrir ses services, par exemple :

  • refaire votre toiture
  • installer une thermopompe ou un appareil de climatisation
  • installer des panneaux solaires
  • remplacer vos portes et fenêtres
  • installer un nouveau chauffe-eau
  • asphalter votre cour
  • améliorer l’isolation de votre propriété
  • nettoyer vos conduits d’aération
  • etc.

Ne prenez jamais de décision sous la pression d’une personne trop insistante. Il existe de nombreuses entreprises utilisant des stratagèmes de vente malhonnêtes pour ce type de travaux.

Si vous êtes intéressés par les services d’un vendeur itinérant, nous vous suggérons de prendre en note d’abord ses renseignements, puis de faire toutes les vérifications indiquées dans cette page avant de signer un contrat. Assurez-vous également qu’il possède un permis de commerçant itinérant en consultant l’outil Se renseigner sur un commerçantCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. de l’Office de la protection du consommateur (OPC). Vous trouverez aussi dans ce site Web de nombreux conseils avant d’acheter un bien ou un service d’un vendeur itinérantCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec..

Visionnez un résumé de ces 6 étapes clés dans la vidéo ci-dessous :

En appuyant sur la vidéo, vous changerez le contexte de la page.

Donnez-nous vos commentaires...

Cette page vous a-t-elle été utile? (obligatoire)

Formation continue obligatoire

Gardez le niveau

Déclarer vos heures