Régie du bâtiment du Québec

  • En

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Vous êtes ici :
À la maison

Qualité de l’air et intoxication

La santé environnementale relève de la mission du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec., en collaboration avec le réseau de santé publique et de nombreux partenaires.

Vous trouverez sur le site de ce ministère de l’information sur l’environnement intérieur des domiciles qui peuvent contenir divers types de contaminants auxquels les occupants peuvent être exposés, principalement par voie respiratoire, autrement dit:

  • les moisissures
  • le monoxyde de carbone (CO)
  • le radon.

Des informations plus complètes sur le radon sont aussi disponibles sur la page Radon domiciliaireCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. du site Web du gouvernement du Québec.

Avertisseur de monoxyde de carbone

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) recommande l’installation d’un avertisseur de monoxyde de carbone certifié, dans tous les bâtiments publics et résidentiels où un combustible solide, liquide ou gazeux est utilisé. Il s’agit d’un geste responsable et efficace, facile et peu coûteux.

Repérez les sources d’intoxication dans votre résidence

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore et non irritant. Il est pourtant un gaz toxique qui peut être mortel. Plusieurs appareils peuvent dégager du CO et occasionner des intoxications légères, sévères ou mortelles. Ce gaz peut provenir de:

Même si une utilisation normale de ces appareils ne présente pas de danger, une intoxication au monoxyde de carbone peut se produire si les appareils fonctionnent mal ou encore s’ils sont utilisés dans un endroit mal ventilé.

  • vos systèmes de chauffage, tels que votre fournaise, foyer ou chaufferette
  • vos électroménagers fonctionnant au gaz ou au propane (cuisinière, BBQ, réfrigérateur, lampes, etc.)
  • votre automobile et vos appareils avec moteur à combustion (tondeuse, souffleuse, génératrice).

Prévenez le pire avec un avertisseur de CO

Un détecteur de CO ressemble à un détecteur de fumée. Il fonctionne de la même façon, avec une pile ou branché au réseau électrique, et peut être acheté à peu de frais dans une quincaillerie. Ce dispositif de sécurité est conçu pour émettre un signal d’alarme lorsqu’il décèle la présence de ce gaz nocif dans une concentration menaçante pour la santé. Pour savoir où et comment installer votre avertisseur de CO, vous devez vous référer aux instructions du fabricant. Attention! Un avertisseur de fumée classique ne détecte pas la présence de monoxyde de carbone.

Symptômes d’une intoxication au CO

Les symptômes d’intoxication au CO ressemblent aux symptômes d’une grippe, d’une intoxication alimentaire ou d’une gastroentérite:

  • maux de tête persistants;
  • tension au front et aux tempes;
  • picotements ou rougissements des yeux;
  • sensation de fatigue et de faiblesse;
  • étourdissements, vomissements;
  • perte de contrôle musculaire.

Si d’autres occupants ou vous ressentez ces malaises, déplacez-vous rapidement vers une zone aérée et vérifiez votre état. Si les symptômes persistent, trouvez de l’aide médicale et mentionnez que vous pouvez avoir été exposé au CO. Une grave intoxication peut entraîner la mort en quelques minutes.

Intoxication au CO: pas de temps à perdre

Si votre avertisseur s’active ou si vous ressentez les symptômes d’une intoxication:

  • Faites évacuer immédiatement l’endroit où se trouve l’appareil.
  • Laissez les portes ouvertes afin de ventiler complètement l’endroit.
  • Fermez, si possible, l’alimentation en gaz.
  • Communiquez avec le service d’incendie de votre localité ou composez le 9-1-1 et signalez au répondant la présence de CO dans votre domicile.
  • Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un expert (par exemple: le personnel qualifié du service d’incendie ou votre distributeur de gaz).
  • Avant d’utiliser l’appareil à nouveau, faites appel à un distributeur de propane, à un entrepreneur spécialisé en propane ou à toute autre personne possédant un certificat de qualification en matière de gaz. Cette personne pourra procéder aux ajustements nécessaires à une bonne combustion avant de rétablir l’alimentation en gaz à l’appareil.

Éviter une intoxication lors de travaux à l’explosif près de chez vous

Saviez-vous que du monoxyde de carbone (CO) est généralement produit lors des travaux d’excavation à l’explosif? Ce gaz pourrait s’infiltrer dans votre résidence et causer de graves problèmes de santé.

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) s’est associée au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. pour inciter les entrepreneurs faisant des travaux à l’explosif à distribuer aux personnes concernées un avertisseur de monoxyde de carbone et le feuillet « Danger explosifsCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. ».

Comment éviter une intoxication lors de travaux à l’explosif?

  • Placez un avertisseur de monoxyde de carbone fonctionnel au sous-sol de votre résidence. La RBQ recommande l’installation de ces avertisseurs en tout temps. Assurez-vous d’entendre l’alarme de n’importe quelle pièce de votre domicile grâce à un test préalable.
  • Ventilez bien votre maison (deux fenêtres ouvertes pour créer un courant d’air) les jours suivants les travaux d’excavation à l’explosif.
  • Si l’avertisseur de monoxyde de carbone se déclenche, évacuez le bâtiment et avertissez le 9-1-1 immédiatement

Le Guide de pratiques préventives - Les intoxications au monoxyde de carbone et les travaux de sautageCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec., publié par le MSSS, mentionne qu’après un sautage, «le monoxyde de carbone peut être retenu dans le sol ou sous la dalle de béton d’un bâtiment et se déplacer lentement, d’où l’importance d’effectuer une surveillance pendant plusieurs jours après les sautages (14 jours) au moyen d’avertisseurs de monoxyde de carbone.»

Donnez-nous vos commentaires...

Cette page vous a-t-elle été utile? (obligatoire)