Régie du bâtiment du Québec.

Sélectionner un domaine

Vous êtes ici :

  • Accueil
  • La Legionella et l’installation de tours de refroidissement à l’eau

Salle de presse

La Legionella et l’installation de tours de refroidissement à l’eau

Qu’est-ce que la Legionella et la légionellose?

Les bactéries du genre Legionella sont naturellement présentes dans tous les environnements humides naturels (par exemple, eau, boue, sols) et artificiels. Les bactéries de ce genre prolifèrent rapidement dans l’eau à une température entre 25°C et 45°C. Ces températures optimales pour leur croissance peuvent se trouver entre autres dans les conduites d’eau chaude sanitaires et domestiques, dans les chauffe-eau, dans les bains à remous ainsi que dans les conduites et les bassins composant les systèmes de refroidissement par dispersion d’eau dans un flux d’air, communément appelés tours de refroidissement à l’eau.

Au Québec et ailleurs dans le monde, la majorité des cas de légionellose sont causés par l’espèce Legionella pneumophila. L’infection par la légionelle s’appelle légionellose. Cette infection se manifeste sous deux formes cliniques:

  • la fièvre de Pontiac (forme bénigne de la maladie, caractérisée par un syndrome d’allure grippale)
  • la maladie du légionnaire. Il s’agit de la forme clinique la plus sévère, caractérisée par une pneumonie aiguë souvent grave, avec un taux de mortalité entre 10% et 20%.

L’infection se produit lorsque de fines gouttelettes d’eau contaminées par la bactérie Legionella sont respirées. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les personnes âgées, les asthmatiques, les fumeurs ainsi que les personnes diabétiques ou alcooliques sont plus susceptibles d’être infectées. Après quelques jours (habituellement entre 2 et 10 jours), des symptômes tels que la toux, la fièvre et des difficultés respiratoires apparaissent. Il est à noter que la légionellose ne se transmet pas d’une personne à l’autre.

Vous pouvez consulter la description détaillée de la légionellose Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. sur le Portail santé mieux-être.

Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement à l’eau?

Une tour de refroidissement à l’eau fonctionne comme un échangeur de chaleur, par contact direct entre l’eau et l’air ambiant. Son efficacité repose sur la surface de contact entre l’élément liquide et l’air. Pour maximiser cette surface de contact, l’eau est diffusée en gouttelettes dans un courant d’air qui traverse la tour: c’est ainsi que la chaleur est évacuée dans l’air ambiant et que l’eau est refroidie.

Figure 1 –Tour de refroidissement à l’eau

Figure 1: Tour de refroidissement à l’eau.

La figure 1 présente une tour de refroidissement à l’eau. On y expose les composantes suivantes: l’entrée d’eau chaude et la sortie d’eau refroidie, l’entrée et la sortie d’air, le pare-gouttelettes, le système de distribution de l’eau, le corps d’échange, le ventilateur et l’entrée d’eau de compensation.

Malgré les dispositifs installés pour limiter l’aérosolisation (pare-gouttelettes), une certaine quantité du volume d’eau qui circule dans l’appareil est entraînée vers l’extérieur par les ventilateurs. Lorsque cette eau est contaminée, en raison d’un mauvais entretien de l’installation ou du réseau, le voisinage est exposé aux bactéries potentiellement infectieuses.

Qu’est-ce qu’une installation de tours de refroidissement à l’eau?

Une installation de tours de refroidissement à l’eau est un réseau d’eau d’une ou de plusieurs tours de refroidissement à l’eau qui sont interreliées, comprenant leurs composantes telles que les pompes, les réservoirs ou les compresseurs.

Figure 2 – Installation de tours de refroidissement à l’eau

La figure 2 montre le schéma d’un réseau d’eau d’une ou de plusieurs tours de refroidissement à l’eau qui sont interreliées. Ce réseau comprend des pompes, des réservoirs et un refroidisseur.

Légende : REF = refroidisseur
ETA = Eau de tour / Alimentation
ETR = Eau de tour / Retour
EFP = Eau froide d’appoint
PET = pompe eau de tour
Source : Société québécoise des infrastructures

Le Règlement vise l’ensemble du réseau d’eau, dont les tours de refroidissement font partie, soit le circuit complet que l’eau peut utiliser, et ce, même occasionnellement. Une croissance des bactéries ailleurs dans le réseau, dans une tuyauterie inutilisée du réseau par exemple, pourrait se propager dans l’ensemble du réseau avec le risque d’être dispersé en aérosols par les ventilateurs de la tour malgré un nettoyage ponctuel de la tour.

Donnez-nous vos commentaires...

Le champ précédé d'un astérisque ( * ) doit être rempli.
*Les informations présentées dans cette page sont :

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2016Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec