Régie du bâtiment du Québec.

Plomberie

Coups de bélier et amortisseurs

Réglementation visée : article 2.6.1.9, chapitre III, Plomberie, Code de construction.

La protection contre les coups de bélier doit se faire à l'aide d'antibéliers préfabriqués (amortisseurs) conformes à la norme ASSE-1010, tel qu’il est spécifié à l'article 2.2.10.15.

En raison du manque d'information du chapitre III - Plomberie et afin de faciliter le choix des modèles et des emplacements des amortisseurs, la RBQ a décidé, d'un commun accord avec la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ), de prédéterminer des endroits et des modèles d'amortisseurs à installer dans les cas d'installations résidentielles (logements ou résidences unifamiliales). Ces informations sont présentées dans la première partie de cette fiche.

Quant à la deuxième partie, elle donne les indications qui représentent les exigences de la RBQ pour toutes les installations autres que résidentielles.

Pour déterminer la façon de procéder, nous nous sommes inspirés en grande partie de la norme Water Hammer Arresters PDI-WH 201 du Plumbing and Drainage Institute — PDI (MA, USA).

Volet résidentiel

La protection contre les coups de bélier est nécessaire afin que la fermeture rapide de robinets, d'appareils ou d'autres dispositifs n'endommage pas le réseau d'alimentation en eau potable. Si, il y a quelques années, ces appareils étaient peu nombreux (lave-vaisselle, machine à laver, etc.), la situation a changé avec la venue des robinets «quarts de tour» à cartouche céramique. Aujourd'hui, la majorité des appareils reliés au réseau d'alimentation est à fermeture rapide. Il convient donc de s'assurer que les installations de plomberie soient bien protégées.

Choix du modèle

Dans les logements, le plus petit modèle pourra assurer la protection contre les coups de bélier. Le modèle «AA» est le mieux adapté aux résidences. Comme il est possible de se procurer ce modèle prémonté sur un robinet d'arrêt de l'appareil, le temps d'installation est réduit comparativement à l'installation des antibéliers (chambres d'air) construits sur place. On retrouve également des modèles à sertir, à souder, à fileter, etc.

Emplacements typiques

Pour illustrer un cas typique, nous utiliserons un logement ayant cuisine, salle d'eau, salle de lavage et salle de bains principale avec douche.

Schéma d’un logement ayant cuisine, salle d'eau, salle de lavage et salle de bains principale avec douche

Pour un tel logement, nous installerons 10 amortisseurs, soit 5 sur les conduites d'eau chaude et 5 sur celles d'eau froide, répartis de la manière suivante:

  • 2 pour l'évier de cuisine (lave-vaisselle)
  • 2 pour la machine à laver
  • 2 pour la salle d'eau (installés sur les robinets d'arrêt du lavabo)
  • 4 pour la salle de bains (2 sur le lavabo et 2 sur la douche).

Dans le cas où il y aurait 2 lavabos dans la salle de bains ou la salle d'eau, celui situé le plus en aval du branchement recevra les amortisseurs. Dans le cas où il n'y aurait pas de douche ou de bain douche dans la salle de bains, l'installation d'amortisseurs sur le bain n'est pas exigée.

Amortisseurs non accessibles

La seule situation où la RBQ tolère que les amortisseurs ne soient pas accessibles, c'est lorsqu'ils sont installés sur la robinetterie de la douche d'un logement.

Autres emplacements

Dans un logement qui comprend plusieurs salles de bains, les obligations pour chacune de ces salles de bains sont identiques, c'est-à-dire 4 amortisseurs (lavabo et douche).

Si des systèmes, des dispositifs ou des équipements supplémentaires (réfrigérateur, humidificateur, climatiseur, etc.) sont branchés à l'installation de plomberie, un amortisseur devra être installé à chacun des raccords aux appareils, particulièrement lorsque ces derniers sont équipés d'un robinet électromagnétique ou d'un autre dispositif à fermeture rapide. Quand plus d'un appareil est alimenté par une même conduite (en respectant la mesure limite de 6 m (20 pi) entre la conduite principale ou la colonne montante jusqu'au dernier appareil), tout amortisseur doit être installé le plus près possible de l'appareil le plus éloigné du branchement à la ligne d'alimentation d'eau.

Il n'est pas nécessaire d'installer des amortisseurs sur les cuves de lavage et sur les robinets d'arrosage. Par contre, si un système d'arrosage automatisé est alimenté par le réseau d'eau potable, il faudra installer à l'intérieur du bâtiment un amortisseur aussi près que possible du système de fermeture du système d'arrosage.

Volet commercial et institutionnel

Les réseaux de distribution de l'eau potable dans les bâtiments commerciaux et institutionnels étant toujours différents, nous ne pouvons proposer de règles uniformes comme pour le volet résidentiel. En nous inspirant de la norme PDI et des recommandations de différents manufacturiers, nous avons élaboré des principes de base.

Choix du modèle

Chaque amortisseur est conçu pour répondre aux contrecoups pouvant être produits par un certain nombre d'appareils, et par extension, à un certain nombre de facteurs d'alimentation. C'est donc en comptant le nombre de facteurs d'alimentation desservis par l'amortisseur que vous pourrez déterminer son modèle.

Nous nous servirons des facteurs d'alimentation tels qu’ils sont définis au tableau 2.6.3.1 «Diamètre des tuyaux d'alimentation pour déterminer le modèle d'amortisseur» du code .

Tableau issu de la norme PDI-WH 201 pour choisir le modèle recommandé
Unité d'alimentation Modèles d’amortisseur
1-3 AA
1-11 A
12-32 B
33-60 C
61-113 D
114-154 E
155-330 F

Emplacement de l’amortisseur

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter pour choisir l'emplacement des amortisseurs. Toutefois, certaines règles doivent toujours être respectées:
  • l'amortisseur n'est plus efficace s'il est installé à plus de 6 m (20 pi) en amont de tout appareil
  • on recommande de l'installer entre l'avant-dernier et le dernier appareil, et ce, le plus près possible du dernier appareil.

Premier exemple: Installation sur un même branchement de moins de 6 m de long

Un ensemble d'appareils est installé sur un même branchement de moins de 6 m (20 pi) de long (mesuré à partir de la conduite principale ou de la colonne montante jusqu'au dernier appareil).

Schéma: Installation sur un même branchement de moins de 6 m de long

On y retrouve 4 W.-C. à robinet de chasse et 2 urinoirs également avec robinet de chasse. Nous comptons donc 50 unités d'alimentation (4 x 10 + 2 x 5).

Nous devrons donc utiliser le modèle «C» sur la conduite d'eau froide, car ce modèle est conçu pour protéger un ensemble d'appareils ayant un total de facteurs d'alimentation de 33 à 60. L'amortisseur sera installé entre les 2 derniers appareils, et ce, le plus près possible du dernier.

Deuxième exemple: Installation sur un même branchement de plus de 6 m de long

Un ensemble d'appareils est installé sur un même branchement de plus de 6 m (20 pi) de long (mesuré à partir de la conduite principale ou de la colonne montante jusqu'au dernier appareil).

Schéma: Installation sur un même branchement de plus de 6 m de long

On y retrouve 8 W.-C. à robinet de chasse, 2 urinoirs également avec robinet de chasse et 2 lavabos. Nous comptons donc 94 unités d'alimentation (8 x 10 + 2 x 5+ 2 x 2).

Nous devrions donc utiliser le modèle «D» sur la conduite d'eau froide si nous n’avions qu'un seul amortisseur. Cependant, comme la distance entre la colonne et le dernier appareil est supérieure à 6 m (20 pi), il faudra installer 2 amortisseurs:

  • un premier entre les 2 derniers appareils le plus près possible du dernier; et,
  • un deuxième au centre de la section alimentant les appareils.

Ce qui, dans notre cas, veut dire que nous aurons:

  • un premier amortisseur qui assumera les contrecoups de 6 W.-C.
  • un deuxième pour les 2 autres W.-C., les 2 urinoirs et les 2 lavabos.

Le premier devra couvrir 60 unités d'alimentation et le second, 34. On devra donc installer 2 modèles «C».

Comme nous retrouvons 4 unités d'alimentation pour l'eau chaude (alimentation des 2 lavabos), on devra installer un modèle «A» sur le lavabo le plus en aval du branchement à l'eau potable.

Autres emplacements

Si d'autres systèmes, dispositifs et équipements sont raccordés au réseau d'alimentation d'eau potable, les mêmes règles que pour le volet résidentiel s'appliquent.

Fiche Bonnes pratiques

L’information ci-dessus est également disponible dans la fiche Bonnes pratiques no 41 de la CMMTQ intitulée Coups de bélier et amortisseurs – PDF (503 Ko).

Donnez-nous vos commentaires...

Le champ précédé d'un astérisque ( * ) doit être rempli.
*Les informations présentées dans cette page sont :

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2017Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec