Régie du bâtiment du Québec.

Vous êtes ici :

  • Accueil
  • Test d’étanchéité des conduits d’évacuation existants

Gaz

Test d’étanchéité des conduits d’évacuation existants

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) vous renseigne sur les étapes à suivre pour effectuer le test d’étanchéité de vos conduits d’évacuation, selon les règles.

Une procédure en 4 étapes

Prenez connaissance des étapes à suivre pour réussir un test :

  1. Inspectez visuellement tous les conduits d’évacuation pour déceler les signes de détérioration : craquement, fissure, décoloration, déformation, etc. Les conduits doivent être jugés en bon état avant que le test ne se poursuive. Assurez-vous également que la configuration des conduits d’évacuation respecte les instructions certifiées du manufacturier du nouvel appareil.
  2. Utilisez de l’air ou un gaz inerte pour appliquer une pression positive d’au moins 7 po de colonne d’eau sur toute la longueur des conduits d’évacuation qui ont été conservés, sans jamais dépasser 1 psig de pression.
  3. Mesurez la pression à l’aide d’un manomètre ou d’un dispositif équivalent dont la graduation permet de lire une variation de pression d’au plus 5 %. Si le manomètre est utilisé, son cadran doit être d’au moins 3 po de diamètre et sa graduation doit être telle que la pression lors du test soit à 50 % de sa valeur maximale.
  4. Maintenez la pression durant le test pendant au moins 15 minutes, jusqu’à obtenir une pression résiduelle équivalant à au moins 95 % de la pression obtenue lors du test.

Une étiquette à apposer

Lorsque vous avez terminé les 4 étapes du test d’étanchéité de vos conduits d’évacuation, vous devez apposer une étiquette sur l’appareil.

Voici les renseignements qui doivent apparaître sur cette étiquette :

Test d’étanchéité du conduit d’évacuation

  • identification de l’appareil (type d’appareil, marque et modèle)
  • adresse de l’installation
  • votre nom d'entreprise et votre numéro de licence de la RBQ
  • pression lors du test
  • durée
  • type de conduit (marque et modèle)
  • diamètre du conduit
  • longueur estimée du conduit
  • signature du technicien
  • date
  • indication que le conduit ne présente aucun signe de
  • détérioration
  • indication que le test d’étanchéité est concluant.

Si l’une des étapes ne peut être réalisée

Dans le cas où l’une des 4 étapes du test d’étanchéité ne peut être réalisée, tout le conduit d’évacuation doit être remplacé par un conduit d’évacuation certifié conforme à la norme ULC S636.

Un registre devra être maintenu par l’entrepreneur qui effectue l’installation. Toutes les données qui doivent apparaître sur l’étiquette apposée sur l’appareil seront consignées dans ce registre. L’entrepreneur devra faire parvenir à la RBQ, au plus tard 30 jours suivant la date des travaux, une copie de ces données à l’adresse suivante :

Jacques Renaud
Normalisation et qualification
Régie du bâtiment du Québec
545, boulevard Crémazie Est
Montréal (Québec)  H2M 2V2

L’envoi des données contenues dans le registre ne remplace aucunement l’obligation de l’entrepreneur de produire une déclaration de travaux exigée dans le Code de construction, chapitre II, Gaz.

Haut de page

La première version du texte a été publiée dans un bulletin Info-RBQ (2222-30) en juillet 2008. Les informations que vous trouvez dans cette page ont ensuite été mises à jour en fonction des modifications réglementaires ou administratives.

Donnez-nous vos commentaires...

Le champ précédé d'un astérisque ( * ) doit être rempli.
*Les informations présentées dans cette page sont :

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2017Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec