Régie du bâtiment du Québec.

Électricité

Bruits au branchement du consommateur

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) désire informer sa clientèle des solutions à envisager lorsque des vibrations désagréables proviennent de la canalisation de branchement ou d’autres parties du branchement à la résidence du consommateur. Ce branchement, raccordé au réseau du distributeur d’électricité (Hydro-Québec, par exemple), peut en effet causer des vibrations mécaniques dans certaines circonstances.

Plusieurs paramètres peuvent influencer l’intensité de ces vibrations qui peuvent être de 2 ordres :

  1. Vibrations engendrées par les conducteurs dans la canalisation de branchement
    Dans ce cas, la source des vibrations provient des forces de répulsion magnétique entre les conducteurs passant dans la canalisation. Ces vibrations peuvent être atténuées simplement en joignant les conducteurs dans la canalisation de branchement selon les règles de l’art. Ces travaux doivent être exécutés par un entrepreneur en électricité titulaire d’une licence. Ce dernier doit s’assurer que le tout est conforme aux dispositions du Code de construction du Québec, Chapitre V, Électricité.

    Ainsi, comme l’illustre la figure 1, les conducteurs n’auront plus la possibilité de vibrer en les joignant simplement entre eux à tous les 30 cm ou moins avec des attaches de nylon, un ruban approprié ou tout autre moyen approuvé. On pourra ainsi atténuer considérablement les vibrations mécaniques désagréables, sinon les éliminer. Certaines installations peuvent requérir que l’espacement entre les attaches soit réduit à 15 cm ou même 10 cm, selon le cas. Il est toutefois recommandé de ne pas le réduire à moins de 5 cm afin de ne pas diminuer la ventilation des conducteurs à l’intérieur de la canalisation. Notons que le Code interdit également d’obstruer la canalisation afin d'y assurer une ventilation adéquate des conducteurs.

    Figure 1 : Regroupement des conducteurs entre eux à tous les 30 cm ou moins.

    Les moyens utilisés pour corriger le problème doivent être permanents. Ainsi, l’utilisation de certains rubans adhésifs, adéquate pour quelque temps, pourrait s’avérer inutile par la suite à cause des rigueurs de notre climat (haute et basse température cyclique, par exemple). Il est donc nécessaire de s’assurer de la qualité des travaux afin de ne pas avoir à tout recommencer ultérieurement.

  2. Vibrations amplifiées par transmission et résonance
    Cette amplification est provoquée par une fréquence naturelle de la structure en cause, proche de la fréquence des vibrations présentes sur le conducteur neutre provenant du branchement du distributeur. Plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène. Ce sont :
    1. Un problème de fixation de la ferrure de branchement
      Le Code de construction du Québec, Chapitre V, Électricité, exige, au paragraphe 6 de l’article 6-112, que la ferrure de branchement soit solidement boulonnée et rattachée à des éléments de charpente ayant un minimum de 38 mm en tout point, si la charpente est en bois. Il arrive malheureusement que du matériel inapproprié soit utilisé. C’est le cas notamment lorsqu’on utilise un tirefond à la place d’un boulon.

      Il y a également des cas déplorables où l’installation originale faite par l’entrepreneur en électricité est déplacée ou retirée temporairement (par exemple, lors de l’installation du parement extérieur). Tel que l’illustre la figure 2, la ferrure de branchement doit être fixée le plus solidement possible à la structure du bâtiment. Cela a pour effet d’augmenter l’inertie de la structure et d’atténuer considérablement toutes les vibrations provenant du réseau du distributeur. Cette fixation doit être exécutée avec soin, particulièrement si le parement extérieur est léger.

    2. Une structure du bâtiment défaillante
      Si les solutions discutées plus haut et appliquées dans les règles de l’art ne règlent pas le problème, cela veut probablement dire que la structure du bâtiment ne possède pas les caractéristiques nécessaires à l’atténuation des vibrations. Elle agit plutôt comme une caisse de résonance et, par le fait même, amplifie considérablement ces vibrations. Il peut être possible de résoudre le problème en déplaçant la ferrure (point d’attache) ou encore en modifiant la structure du bâtiment.

      Le but de ces solutions est d’augmenter l’inertie de la structure du bâtiment : plus la structure sera massive, plus elle aura la capacité requise pour atténuer le bruit plutôt que pour l’amplifier. Ces solutions étant souvent plus onéreuses que celles discutées plus haut, il est conseillé d’apporter les correctifs suggérés précédemment avant de les appliquer.

      Figure 2 : Installation de la ferrure de branchement (charpente de bois).

    3. Une cause extérieure
      D’autres éléments peuvent être en cause. Il est arrivé, par exemple, que des vibrations désagréables subsistaient malgré les correctifs apportés, à cause d’une corde à linge tendue entre le poteau du distributeur d’électricité et la résidence. D’autres cas de ce genre peuvent se présenter et n’avoir aucun lien direct avec le branchement à la résidence du consommateur. Pour y remédier, il faut repérer la cause et l’éliminer.

      Finalement, si les vibrations persistent malgré le respect des exigences mentionnées plus haut, le distributeur d’électricité (Hydro-Québec, par exemple) peut être mis à contribution dans la recherche d’une solution finale.

Donnez-nous vos commentaires...

Le champ précédé d'un astérisque ( * ) doit être rempli.
*Les informations présentées dans cette page sont :

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2017Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec