Régie du bâtiment du Québec.

Électricité

L’Ordre du mérite CSA pour le responsable du secteur de l’électricité

17 septembre 2013

M. Gilbert Montminy.

Gilbert Montminy (à droite) reçoit l’Ordre du mérite CSA.

On allume, on éteint, on cuisine, on réfrigère! L’électricité est omniprésente. La sécurité doit l’être également. Heureusement, des professionnels mettent sur pied des normes pour encadrer l’installation et le fonctionnement des appareils électriques. Gilbert Montminy, ingénieur et expert en normalisation pour le domaine de l’électricité à la RBQ, est l’un d’eux. L’efficacité de son travail a même été décorée, en juin dernier, de l’Ordre du mérite CSA.

L’Association canadienne de normalisation (CSA) est un organisme qui élabore des normes dans une diversité de domaines, dont l’électricité. Chaque année, elle reconnaît les efforts de professionnels qui ont joué un rôle prépondérant dans l’élaboration de normes visant à accroître la sécurité des gens.

Un travail d’équipe avant tout

Lumière sur la réglementation québécoise en électricité

La réglementation concernant le domaine de l'électricité au Québec est contenue dans le chapitre V, Électricité, du Code de construction du Québec et dans le chapitre II, Électricité, du Code de sécurité du Québec. Elle est constituée du Code canadien de l’électricité (CCE), ainsi que de modifications spécifiques au Québec:

  • Le CCE est rédigé par la CSA.
  • Les modifications sont, quant à elles, élaborées en collaboration avec le Comité consultatif provincial sur l’électricité et adoptées par consensus par l’ensemble des intervenants du milieu.

«C’est une belle reconnaissance, mais ce mérite ne m’appartient pas tout seul, affirme humblement Monsieur Montminy. J’ai une équipe géniale derrière moi composée d’experts en qui je peux avoir confiance.»

Cumulant près de 25 ans d’expertise dans le domaine de l’électricité, dont plus de la moitié au sein de la RBQ, Monsieur Montminy est président du Comité consultatif provincial sur l’électricité, où des représentants de différents organismes, dont Hydro-Québec, la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ) et l’Ordre des ingénieurs du Québec, étudient les propositions de modifications du Code canadien en électricité (CCE) et suggèrent des modifications afin d’établir des normes de sécurité électrique propres aux réalités québécoises. Il est également auteur des chroniques de la RBQ publiées dans les magazines Électricité Québec et Électricité Plus.

«Les normes doivent non seulement être écrites, elles doivent également être connues et comprises, tient-il à préciser. Les activités de communication et de formation doivent occuper une place importante pour faire connaître les nouvelles exigences et obligations aux concepteurs, entrepreneurs et autres intervenants impliqués dans la planification et la réalisation de travaux d’installation électrique, et même aux enseignants qui forment les futurs électriciens.» Notamment, lors de la mise à jour du chapitre V, Électricité, du Code de construction du Québec, qui est entré en vigueur au début de 2011, ce sont plus de 600 ingénieurs et technologues qui ont été formés.

La passion des électrons

Être à l’affût des avancées technologiques est incontournable pour élaborer les normes qui répondent aux besoins de sécurité d’aujourd’hui.

Passionné par le monde des électrons depuis son jeune âge, Monsieur Montminy affirme que la sécurité des gens est le fil conducteur de ses actions: «L’électricité est un domaine qui connaît de multiples changements. Auparavant, il y avait beaucoup de physique et de mécanique dans l’électricité, maintenant c’est l’électronique qui s’en mêle! Être à l’affût des avancées technologiques est incontournable pour élaborer les normes qui répondent aux besoins de sécurité d’aujourd’hui.»

«Nous avons fait des pas importants pour faire avancer les choses, mais il reste encore de nombreux défis à relever. L’Ordre du mérite CSA est comme cette petite tape sur l’épaule qui encourage à poursuivre dans la bonne direction», termine-t-il.

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2017Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec