Régie du bâtiment du Québec

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Formation continue obligatoire

Gardez le niveau

Déclarer vos heures

Récupération de l’eau de pluie des bâtiments pour une utilisation ne nécessitant pas de l’eau potable

Article : section 2.7. du chapitre III, Plomberie, du Code de construction du Québec

Intervenants concernés : entrepreneurs, et concepteurs et manufacturiers des systèmes de récupération de l’eau de pluie

Date de publication : 11 mars 2022

Dans l’optique du développement durable et d’une gestion plus judicieuse de l’eau potable, une option gagne en popularité au Québec : la récupération de l’eau de pluie des bâtiments pour une utilisation ne nécessitant pas de l’eau potable. La collecte et l’utilisation de l’eau de pluie offrent de multiples avantages environnementaux et économiques, mais comportent aussi des précautions à prendre pour limiter les risques liés à la santé pour la consommation et l’inhalation de l’eau de pluie non potable.

Un groupe d’experts-conseils se penche sur le sujet

Un groupe d’experts-conseils, composé d’ingénieurs et de spécialistes en eau et en plomberie ainsi que d’une médecin, a été créé pour :

  • analyser les répercussions sanitaires, environnementales, techniques, législatives et économiques potentielles de l’élargissement des usages permis pour l’eau de pluie
  • déterminer si des adaptations du Code national de la plomberie sont nécessaires au Québec.

Résultats et recommandations

Nous vous invitons à lire le document Récupération de l’eau de pluie des bâtiments pour une utilisation ne nécessitant pas de l’eau potable – PDF (1,4 Mo) qui vous présente la méthode utilisée par ce groupe d’experts-conseils, les résultats obtenus et les recommandations adressées.

Le groupe est coordonné par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et comprend des représentants d’autres ministères et institutions du Québec : le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), le ministère de la Santé et de Services sociaux (MSSS), l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et Polytechnique Montréal.

Donnez-nous vos commentaires...

Cette page vous a-t-elle été utile? (obligatoire)

Formation continue obligatoire

Gardez le niveau

Déclarer vos heures