Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

COVID-19 : Pour connaître les mesures mises en place à la RBQ (examens, maintien de licence, etc.), consultez notre page COVID-19 : Des réponses à vos questions.

Écoulement de l’eau pour prévenir le gel de la tuyauterie

Articles : 2.6.3.1 du chapitre III, Plomberie, du Code de construction et 7 du chapitre I, Plomberie, du Code de sécurité

Sujet : raccordement croisé pour prévenir le gel de la tuyauterie

Objectif : apporter des précisions sur une pratique courante, mais à risque, pour prévenir le gel de la tuyauterie

Intervenants concernés : ingénieurs, entrepreneurs et propriétaires

Date de publication : décembre 2019

Dans plusieurs municipalités du nord du Québec, le risque de gel de la tuyauterie d’alimentation en eau est, bien évidemment, beaucoup plus fréquent et soudain que dans le sud de la province. Ce gel de la tuyauterie survient lors des longues périodes de grands froids dans les maisons, les roulottes et les bâtiments.

Une solution, recommandée par plusieurs municipalités, pour minimiser ce risque est de laisser couler un mince filet d’eau (environ 6 mm) d’un robinet le plus éloigné de l’entrée d’eau.

Cependant, certains propriétaires utilisent un moyen interdit par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et sa réglementation : le voleur d’eau. Il s’agit de l’installation d’une pièce de raccordement (speedway) reliée directement à un tuyau d’évacuation.

Exemple de voleur d'eau à débrancher

Débranchez le voleur d’eau

La RBQ tient à rappeler que, en plus d’être non permis par la réglementation, ce type de raccordement comporte un risque important de contamination de l’eau potable du bâtiment et du réseau municipal. Donc, si vous avez un voleur d’eau, celui-ci doit être immédiatement débranché.

Il faut plutôt privilégier un raccordement indirect entre l’alimentation en eau potable et le réseau d’évacuation en laissant couler un mince filet d’eau. Il s’agit d’une solution ponctuelle lors d’une période de grands froids.

Ce raccordement doit comporter un espace d’air d’au moins 25 mm entre l’orifice d’alimentation en eau et le niveau de débordement de l’appareil sanitaire.

Appareil sanitaire ayant un espace d'air d'au moins 25 mm

Pour diminuer la consommation d’eau, les municipalités doivent respecter la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Communiquez donc avec votre municipalité afin qu’elle vous indique les périodes où l’écoulement est permis. En effet, certaines municipalités tentent de retracer ces voleurs d’eau qui coulent de façon continue pendant plusieurs mois.

Donnez-nous vos commentaires...

Vos commentaires nous aideront à améliorer notre site. Toutefois, si vous souhaitez obtenir une réponse, remplissez le formulaire Écrivez-nous.

Comment trouvez-vous les informations présentées dans cette page? (obligatoire)