Régie du bâtiment du Québec

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

Rechercher un entrepreneur ou un numéro de licence : consultez le Registre des détenteurs de licence.

COVID-19 : mesures mises en place à la RBQ. Notez que les examens sont maintenus, même en zone rouge.

Point de service de Montréal : nouvelle adresse et prise de rendez-vous en ligne.

Autres bâtiments

Efficacité énergétique des bâtiments autres que les petits bâtiments d’habitation : survol de la réglementation

Petits bâtiments d’habitation

Si vous souhaitez connaître les exigences d’efficacité énergétique des petits bâtiments d’habitation, consultez la page Efficacité énergétique des petits bâtiments d’habitation : survol de la réglementation.

Le nouveau chapitre I.1, Efficacité énergétique du bâtiment, du Code de construction du QuébecCe lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec. entre en vigueur le 27 juin 2020. Les exigences qui y sont contenues sont basées sur le Code national de l’énergie pour les bâtiments édité par le Conseil national de recherches du Canada en 2015.

Période transitoire

Tout bâtiment dont la construction débutera après le 27 décembre 2021, soit 18 mois suivant l’entrée en vigueur du chapitre I.1, devra être conforme aux exigences de ce dernier.

Bâtiments visés

Ces exigences s’appliquent aux nouvelles constructions et aux agrandissements :

  • de bâtiments de type commercial, institutionnel et industriel
  • d’édifices d’habitation de plus de 3 étages ou de plus de 600 m2
  • d’édifices d’habitation d’au plus 3 étages et d’au plus 600 m2 abritant des logements et un autre usage (par exemple un commerce, comme un dépanneur).

Les nouvelles exigences s’appliquent aussi aux piscines dont la superficie est de plus 100 m2.

Bâtiments exemptés

Ces exigences ne s’appliquent pas :

  • aux travaux de transformation, d’entretien ou de réparation
  • aux serres
  • aux agrandissements de moins de 10 m2.

Le petit bâtiment résidentiel, soit une habitation d’au plus 3 étages, d’au plus 600 m2 et n’abritant que des logements, demeure assujettie à la partie 11 du Code de construction du Québec, Chapitre I – Bâtiment. Consultez la page Efficacité énergétique des petits bâtiments d’habitation : survol de la réglementation.

Trois méthodes de conformité aux exigences

La conformité aux exigences portant sur l’efficacité énergétique dans les nouveaux bâtiments peut être assurée à l’aide de trois méthodes, soit :

  • la méthode prescriptive, en appliquant les exigences prescriptives décrites dans les parties 3 à 7
  • la méthode des solutions de remplacement permises pour les parties 3 et 4
  • la méthode de performance énergétique qui est décrite à la partie 8.

Dans le cas de cette dernière méthode, l’ensemble du bâtiment proposé et du bâtiment de référence doit être modélisé à l’aide d’un programme informatique. Cette modélisation doit démontrer que la consommation annuelle d’énergie du bâtiment proposé est égale ou moindre à celle d’un bâtiment similaire, dont les composantes sont conformes aux exigences prescriptives du Code.

Principales modifications

Les différences entre les exigences actuelles et celles du nouveau chapitre portent, entre autres sur :

  • le rehaussement des caractéristiques thermiques des composantes en contact avec le sol ou avec l’extérieur
  • le rehaussement des caractéristiques thermiques du fenêtrage, des portes avec et sans vitrage et des lanterneaux
  • la continuité de l’isolation avec l’obligation d’atténuer les ponts thermiques
  • la puissance d’éclairage intérieur et extérieur admissible et leurs commandes
  • la récupération de chaleur exigée dans les installations de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air (CVCA), y compris les piscines, les équipements de réfrigération et les hottes de cuisine commerciales
  • l’isolation thermique des conduits et le calorifugeage de la tuyauterie.

Impacts

Ces nouvelles exigences permettront d’améliorer de 27,9 %, en moyenne, la performance énergétique globale des bâtiments visés par rapport aux exigences existantes du Règlement sur l’économie de l’énergie des nouveaux bâtiments datant de 1983.

Les exploitants, les propriétaires et les locataires pourront économiser environ 20,2 M$ par an sur leur facture énergétique.

À l’horizon 2030, les économies d’énergies cumulées générées par le règlement seraient équivalentes à la consommation énergétique annuelle de quelque 70 000 nouvelles maisons, alors que l’évitement d’émissions de gaz à effet de serre qui en découle, correspondrait à retirer près de 18 000 automobiles des routes du Québec.

Contexte de l’adoption du chapitre

Les modifications apportées à ce code modèle répondent au contexte énergétique du Québec et aux engagements gouvernementaux de lutte contre les changements climatiques inscrits au Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques ainsi qu’à la Politique énergétique 2030.

Le nouveau chapitre I.1, Efficacité énergétique du bâtiment, du Code de construction du Québec est issu d’une collaboration entre la Régie du bâtiment du Québec et Transition énergétique Québec.

Donnez-nous vos commentaires...

Cette page vous a-t-elle été utile?