Régie du bâtiment du Québec.

Vous êtes ici :

  • Accueil
  • Utilisation de la norme CSA O86-2014 pour une construction en bois

Bâtiment

Utilisation de la norme CSA O86-2014 pour une construction en bois

Articles : 3.1.7.1. et 4.3.1.1. du chapitre I, Bâtiment, du Code de construction du Québec et Code national du bâtiment – Canada 2010 (modifié), ci-après appelé Code.

Sujet : Utilisation de la norme CSA O86 édition 2014, incluant son supplément émis en 2016, ainsi que des méthodes de calculs fournies à l’annexe B de cette norme pour une construction en bois.

Objectif : Apporter certaines clarifications quant à l’utilisation de la norme CSA O86 édition 2014, incluant son supplément émis en 2016, et son annexe B pour le calcul de la résistance au feu des éléments en bois de grande dimension utilisés pour le toit, les planchers et les éléments porteurs d’une construction en bois, notamment celles conçues selon les articles 3.2.2.50.3) ou 3.2.2.57.3) de la division B du Code.

Intervenants concernés : Ingénieurs, entrepreneurs, consultants en normes.

Date de publication : Avril 2017

L’article 4.3.1.1. du Code exige que les bâtiments et leurs éléments structuraux en bois soient conformes à la norme CSA O86, « Règles de calcul des charpentes en bois », édition 2009.

De plus, pour une construction en bois conçue selon les articles 3.2.2.50.3) et 3.2.2.57.3) du Code, le degré de résistance au feu du toit, des planchers et des éléments porteurs doivent être d’au moins une heure. L’article 3.1.7.1. du Code permet de déterminer le degré de résistance au feu d’un matériau, d’un assemblage de matériaux ou d’un élément structural en utilisant l’une des deux méthodes suivantes :

  • en fonction de résultats d’essais effectués conformément à la norme CAN/ULC S-101 « Résistance au feu pour les bâtiments et les matériaux de construction »  
  • selon l’annexe D.

Depuis l’entrée en vigueur du Code, il est possible de construire des bâtiments de bois allant jusqu’à 6 étages. Ces dispositions s’appliquent à tous les systèmes de construction en bois.

Dans le Code actuellement en vigueur au Québec, l’édition de la norme CSA O86 citée est celle de 2009. Cependant, l’édition 2014, incluant son supplément émis en 2016, et  son annexe B, a  intégré les méthodes de calcul d’une structure de construction massive en bois (p. ex. bois lamellé-croisé – CLT) et permet de déterminer la résistance au feu d’une telle construction.

Même si cela n’est pas précisé dans la règlementation actuelle, il est permis d’utiliser la norme CSA O86-14, « Règles de calcul des charpentes en bois », incluant le supplément émis en 2016, lors de la conception d’éléments et de systèmes de construction pour les bâtiments en bois. Il est également permis d’évaluer la résistance au feu d’un élément en bois de grande dimension à partir des méthodes de calculs fournies à l’annexe B de la norme CSA O86-14.

Cette norme inclut de nouvelles dispositions importantes qui se trouvent dans le Code national du bâtiment du Canada 2015.

Donnez-nous vos commentaires...

Le champ précédé d'un astérisque ( * ) doit être rempli.
*Les informations présentées dans cette page sont :

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2017Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec