Régie du bâtiment du Québec.

Vous êtes ici :

  • Accueil
  • Spécifications techniques concernant les travaux de soudage

Ascenseurs et autres appareils élévateurs

Spécifications techniques concernant les travaux de soudage sur les appareils élévateurs pour personnes handicapées

Le chapitre IV, Ascenseurs et autres appareils élévateurs, du Code de construction adopte des normes par référence.

Norme à respecter

Les travaux de soudage effectués sur les appareils élévateurs pour personnes handicapées, conformes à la norme CSA B355, doivent être effectués selon les exigences pertinentes sur la conception et les méthodes de la norme de soudage CSA W59.

Équipements assujettis

La norme CSA W59 s’applique aux pièces qui supportent la cabine, au contrepoids, à la machine d’entraînement, aux fermes, aux poutres et aux chemins de roulement.

Dans le cas des machines hydrauliques, elle s’applique également aux composants du vérin hydraulique ainsi qu’au soudage des robinets, des soupapes, de la tuyauterie et des raccords.

Qualification des soudeurs

Tous les travaux de soudage exigés par la norme, à l’exception des soudures par point incorporées à des soudures finales, doivent être réalisés par une entreprise qualifiée en vertu de la norme CSA W47.1.

Soudage à pied d’œuvre de la tuyauterie sous-pression

Il est cependant permis que le soudage à pied d’œuvre de la tuyauterie sous pression et des raccords soit effectué par des soudeurs certifiés selon les exigences relatives aux systèmes sous pression.

Exécution des travaux

La réparation ou le remplacement des pièces doit être effectué selon les règles de l’art. On doit s’assurer que les opérations comme le serrage, le perçage, le découpage et le soudage n’endommagent ni n’affaiblissent aucun composant du matériel de façon à nuire au fonctionnement sécuritaire de celui-ci. Les pièces rotatives doivent être alignées selon les tolérances spécifiées par le constructeur.

Travaux de modification impliquant des soudures

Un ingénieur doit vérifier les éléments suivants :

  • la conception et les soudures
  • les réparations
  • le coupage et le raccordement des éléments qui supportent la cabine
  • le contrepoids
  • l’escalier mécanique ou le trottoir roulant
  • les fermes
  • les poutres et les supports des chemins de roulement.

Une attestation doit ensuite être ajoutée au registre de l’appareil.

Haut de page

Donnez-nous vos commentaires...

Le champ précédé d'un astérisque ( * ) doit être rempli.
*Les informations présentées dans cette page sont :

Portail du gouvernement du Québec (ce site est externe au site de la RBQ).Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec
© Gouvernement du Québec 2017Ce lien quitte le site de la Régie du bâtiment du Québec